www.flash-instal.fr

Le Cloud


Le Cloud, on en parle un peu, beaucoup, souvent et on va en entendre parler de plus en plus dans les prochains temps.

 

 

Qu’est-ce que le Cloud? 

 

Le Cloud, c’est la prochaine évolution informatique que l’on vit en ce moment, sans trop s’en rendre compte en tant que particulier,  il s’agit de la dématérialisation de l’informatique. Cette dématérialisation se fait à différents niveaux :

  • Parcs de serveurs : elle devrait mener progressivement à la réduction de la taille des salles de serveurs des différentes entreprises.  Le Cloud permet la mise à disposition de serveurs virtuels dont la capacité de calcul et de stockage évolue en fonction de la demande…
  • Logiciels : dans un avenir proche, les ordinateurs/téléphones/tablettes/… pourraient devenir de simples terminaux, à coût de fabrication très bas, à consommation électrique réduite  sur lesquels ne seraient installés qu’un système d’exploitation et un terminal internet/navigateur internet évolué.  Les applications seront hébergées et utilisées via le Cloud.

 

Déclinaisons du Cloud Computing

 

On retrouve aujourd’hui plusieurs termes compliqués, mais ne vous inquiétez pas, Flash Instal’ vulgarise ces termes pour vous les rendre accessible :

Le « Cloud public », c’est l’hébergeur d’applications. On trouve ici des applications Web (qui s’exécutent dans un navigateur internet), placées dans un environnement partagé avec un certain nombre d’utilisateurs. L’utilisateur paie pour ce qu’il utilise.

 

Le « Cloud Privé », permet les solutions de virtualisation pour l’entreprise. Pour l’Hébergeur, il dédiera une infrastructure, c’est-à-dire un ensemble de ressources, à un seul client.

 

L’ « Cloud Hybride », enfin, qui est un mélange de Cloud public et de privé..

Si l’on regarde de plus près, nous utilisons tous du Cloud computing sans nous en rendre compte. Il suffit de regarder du côté des réseaux sociaux, des boîtes mail et autres espaces de stockage en ligne qui existent depuis longtemps. Il est nécessaire de prendre en compte trois modes de distribution des services de Cloud Computing :

 

Le “PaaS“, pour Platform as a Service, où le client se concentre sur les applications, mais peut (et doit) définir leurs modes de fonctionnement. Il est libre de définir les sauvegardes, les versions utilisées, etc…

 

Le “IaaS“, pour Infrastructure as a Service, où seuls les matériels ne sont pas contrôlés par le client. Si ce modèle de distribution présente plus de souplesse pour l’utilisateur, c’est aussi à lui de maintenir ses applications, son environnement de développement et sa configuration. On se rapproche donc d’une solution d’hébergement classique.

 

Le “StaaS“, ou Storage as a Service, où il est tout simplement question d’hébergement de données.

 

Des données sécurisées ? Pas si sûr…

Flash Instal’ voit de nombreux avantages pour le Cloud, mais aussi quelques inconvénients majeurs :

Avantages :

  • Faire passer les données non sensibles sur un Cloud réduit l’exposition des informations internes sensibles puisqu’elles devraient être (théoriquement…) mieux protégées et surveillées
  • L’homogénéité d’un « nuage » simplifie l’audit et les tests de sécurité
  • Ils permettent une gestion automatisée de la sécurité
  • La disponibilité des données va de pair avec une bonne gestion de la sécurité informatique : récupération en cas de désastre.

Inconvénients :

  • Le respect de la vie privée et la dispersion de données
  • La garantie des qualités de service (votre connexion internet en panne = pas de travail…)
  • La sécurité des systèmes d’exploitation virtuels
  • Les possibilités d’interruption massive de service
  • Les détournements de (s) compte (s)
  • Le fait que les hébergeurs déclinent toute responsabilité par rapport à la perte ou l’accès de vos données enregistrées…

 

Écologique et économique ?

 

Pour convaincre les plus réticents, les services marketing mettent en avant l’argument écologique. Flash Instal’ n’y croit pas dans le sens où actuellement tout peut-être affirmé, car aucune analyse scientifique n’a mesuré précisément l’impact écologique de l’informatique dans les nuages.

De même, les entreprises doivent aussi être très vigilantes. La facilité d’utilisation de certains services est en effet à double tranchant. Par exemple si l’entreprise oublie de fermer sa session sur le Cloud, la facturation à l’utilisation tournera toujours …

 

Vers un Cloud total ?

 

Le Cloud Computing est en train de changer les méthodes de travail des entreprises. Il leur permet de bénéficier de capacité de stockage et d’applications adaptées à leurs besoins à un moment précis. Mais cette souplesse a un prix, celui de la dépendance vis-à-vis d’un fournisseur. Ceci oblige les entreprises à toujours disposer d’un plan B en cas de panne ou de disparation du fournisseur (tous les acteurs n’ont pas l’assise financière d’un Google ou Microsoft…).

Quoi qu’il en soit, le Cloud Computing est encore trop “frais” pour tirer des conclusions. On ne peut toutefois qu’apprécier le fait de pouvoir synchroniser tous types d’appareils vers des espaces de stockage, qu’il s’agisse de PC, de Smartphones ou autres : tout est fait pour centraliser le traitement et la gestion des données, et c’est plutôt une bonne chose. Laissons les différents acteurs contribuer au développement du Cloud Computing, en espérant toutefois que le succès du concept ne crée pas une trop forte demande, ce qui ferait grimper les prix. Flash Instal’ garde un œil sur ces ensembles de termes et vous informera des évolutions futures pour éviter de vous retrouver noyés sous un raz-de-marée marketing de plus en plus pénible pour la compréhension des internautes…

Cet article a 0 Commentaires

Laisser un commentaire